ELCIMAÏ, partenaire des 100 ans du MEDEF Seine-et-Marne

Retour

Avec près de 400 collaborateurs et un chiffre d‘affaires prévisionnel de 70 millions d’euros en 2019, le Groupe ELCIMAÏ, dont le siège est à Melun, est aujourd’hui un acteur majeur du dynamisme économique seine-et-marnais. Il avait à cœur de s’associer aux 100 ans du MEDEF Seine-et-Marne qui seront célébrés le 6 juin prochain.

ELCIMAÏ, acteur majeur du dynamisme économique seine-et-marnais

Créé à Melun en 1992 par Pascal Denier, le Groupe ELCIMAÏ n’a cessé de se développer et de renforcer ses compétences. Au-delà de l’ingénierie informatique et numérique et de l’immobilier professionnel et logistique qui sont ses métiers historiques, le Groupe est aujourd’hui une E.T.I. également spécialisée dans le conseil environnemental et dans le conseil en organisation industrielle et excellence opérationnelle. ELCIMAÏ offre de façon unique un modèle d’ingénierie intégrée global qui lui permet de répondre aux projets les plus ambitieux, en France comme à l’international. Il a réalisé un chiffre d’affaires de 45 millions d’euros en 2018 et devrait atteindre 70 millions d’euros dès cette année.

Avec près de 400 collaborateurs (dont 53% travaillent au siège), ELCIMAÏ est désormais un acteur majeur du dynamisme économique seine-et-marnais.

« Il était naturel pour le Groupe ELCIMAÏ de s’associer au centenaire du MEDEF Seine-et-Marne, premier réseau interprofessionnel du département, précise Pascal Denier, P-D.G. Notre volonté de contribuer à l’essor de l’économie locale est sans conteste. En l’occurrence, nous entendons tout particulièrement contribuer au développement du site de Paris-Villaroche, appelé à devenir un pôle de l’industrie aéronautique de premier plan en Ile-de-France. »

L’usine 4.0 au cœur de l’expertise d’ELCIMAÏ

À travers les différentes filiales qui composent son pôle immobilier, mais aussi celles dédiées au numérique et au process, les 300 ingénieurs du pôle Ingénierie du Groupe ELCIMAÏ conçoivent et livrent des sites de dernière génération pour les industries les plus en pointe et dans tous les secteurs d’activité : aéronautique, agro-alimentaire, santé/cosmétique…

Dans le cadre de sa démarche « Industries Ecoresponsables », ELCIMAÏ développe et optimise des solutions à la mesure de ses clients en termes de gestion, traitement et valorisation des coproduits et autres rejets industriels, mais également de productions alternatives d’énergies (solaire, photovoltaïque, biomasse, géothermie, …).

Melun, le 21 mai 2019

L’évolution permanente des marchés, produits et services, couplée à un besoin de retour sur investissement de plus en plus rapide, conduit en effet à repenser les usines impactées par la transition environnementale et numérique. L’innovation et le développement de nouveaux savoir-faire appellent à concevoir des unités de production d’excellence, tandis que les industriels attendent des augmentations de productivité de 30% minimum pour justifier la réorganisation de sites historiques ou le déploiement de nouvelles usines.

Le Groupe ELCIMAÏ fait le pari que l’usine du futur telle qu’il la conçoit contribuera à la revitalisation de l’industrie française : flexible et donc modulaire, éco-construite et donc durable, digitale et donc connectée, tout en laissant sa place à l’homme.

Un pari qu’il entend également relever grâce à son Elcimaï Lab, un groupe de travail dont les recherches portent en particulier sur l’indulogistique®, l’enveloppe industrielle durable et l’usine modulable.

La méthanisation, un enjeu pour la Seine-et-Marne

ELCIMAÏ est aussi le partenaire de nombreuses collectivités territoriales, parmi lesquelles le Conseil départemental de Seine-et-Marne qui l’a chargé d’une étude pour un schéma de développement de la méthanisation sur le département.

De nombreux projets – essentiellement agricoles – sont recensés sur le territoire, qui est l’un des plus pourvus en unités fonctionnant à l’injection. Une coordination s’impose pour que la Seine-et-Marne devienne pionnière dans l’essor de la méthanisation.

Afin de toucher les acteurs au-delà du réseau agricole et d’engager des travaux concrets, le soutien du Département, dont le réseau s’étend aux gestionnaires de déchets et d’assainissement ainsi qu’aux collectivités locales, et qui participe aux exercices de planification régionaux, est nécessaire.

Le Conseil départemental, en lien étroit avec la Chambre d’Agriculture, a ainsi souhaité impulser une dynamique avec les acteurs et rendre plus visible le développement de ces filières pour une optimisation à tous les niveaux : exploitations des gisements, transports, installations, réseau d’injection et autres usages potentiels, etc…

La mission confiée à GIRUS GE, filiale du Groupe ELCIMAÏ spécialisée dans l’économie circulaire et la transition énergétique, consiste à accompagner le Département et ses partenaires dans la construction d’une approche territoriale globale de développement de la méthanisation, en s’inscrivant dans les perspectives du Schéma Régional Biomasse (SRB) en cours d’élaboration par la Région et les services de l’État.

Publié le

21/05/2019

Partager sur