L’EPA Sénart et Elcimaï présentent leur Usine du Futur 4.0

Retour

Relocaliser les industries : une priorité face à l’urgence sanitaire mondiale

Au-delà de ses seuls impacts humains et économiques, la crise sanitaire internationale engendrée par le COVID-19 met en lumière une réalité criante : la mondialisation des échanges a atteint ses limites, à l’heure où les entreprises du secteur de la santé importent 90 % des principes actifs essentiels à production des médicaments commercialisés sur le territoire national. Pour améliorer la résilience de l’économie nationale, relocaliser nos industries et réinventer notre système de production apparait comme une impérieuse nécessité. C’est autour de cette volonté partagée de doter les territoires d’une nouvelle génération de sites industriels que ce sont réunis l’établissement public d’aménagement de Sénart (EPA Sénart) et le Groupe Elcimaï, ETI seine-et-marnaise spécialisée dans la conception-réalisation de sites de production.

L’Enveloppe Industrielle Durable (EID®) : une Usine du Futur optimisée et une solution d’implantation clés en mains

Projet-batiment-industriel-EPA-SENART

L’EPA Sénart et Elcimaï ont conjugué leurs ambitions pour imaginer ce produit foncier et immobilier unique, attractif et flexible pour un industriel et efficace sur le plan environnemental, dans le parc d’activités du Bois des Saints-Pères (77), situé sur les communes de Cesson et Savigny-le-Temple. Une solution d’implantation mêlant flexibilité industrielle et modularité numérique, sécurisée grâce à une offre foncière et immobilière « prête à construire » (grâce à un permis de construire préobtenu), sur le concept d’Enveloppe Industrielle Durable (EID®) d’Elcimaï. « Contrairement à un site industriel classique, l’EID® – associé à un jumeau numérique réalisé en mode BIM – est donc conçu pour s’adapter aux activités de ses occupants », explique Christophe Chauvet, Directeur du développement d’Elcimaï.

Batiment-Usine-du-futur-Elcimaï

Optimisée au regard des caractéristiques du terrain, éco-durable et connectée, l’unité de production imaginée par Elcimaï offre une superficie-cible de 22 000 m2 bâti (le programme industriel s’étend de 10 000 à 35 000 m², avec une flexibilité prévue de l’assiette foncière de 3 à 8 hectares).

L’unité de production répond à 3 principes :

  • Une structure permettant un usage libre et évolutif du bâtiment
  • Des approches innovantes de la conception puis de l’exploitation du site
  • Une optimisation maximale des éléments constructifs et des matériaux

Une usine du futur modulable, évolutive et bas carbone : l’innovation technique au service d’un engagement sociétal commun à Elcimaï et l’EPA Sénart

Usine-4.0-EPA-Sénart-Groupe-Elcimaï

« Nous avons travaillé sur une usine adaptée à différents cas d’usage, précise Hervé Marcastel, Directeur de l’innovation, Expert Organisation, qui puisse accueillir la logistique industrielle et les ateliers de production, puis qui permette l’aménagement des ateliers, simples (pour l’assemblage et le montage) ou plus complexes (avec une zone d’atmosphère contrôlée, par exemple). Le site permet donc de répondre à des potentialités d’activités diverses, sans contraintes réglementaires ou jusqu’au niveau enregistrement ».

Industrie-du-futur-EPA-SENART

« En termes d’exploitation et de maintenance, grâce à l’intégration de Wonderware®, solution globale de supervision à distance de Schneider Electric, cette usine est plus performante avec un rendement supérieur de 10 à 15%, plus verte avec l’autoconsommation des énergies renouvelables, moins énergivore en réduisant les consommations des énergies jusqu’à 30%, plus agile par une gestion fine et par la planification de la production, enfin plus opérationnelle avec une réduction du temps de maintenance jusqu’à 50% » explique Philippe Olivier, Responsable du Pôle Synergies.

Si la réflexion d’Elcimaï et de l’EPA Sénart part du besoin de l’industriel, elle ne se borne pas à l’optimisation du processus productif : l’Usine du Futur n’oublie ni ses salariés, ni son territoire d’implantation, s’inscrivant ainsi dans une démarche de développement durable et de construction sociétale.

Publié le

30/03/2020

Partager sur